Cas commenté N°4

Quelles sont les principales anomalies observées en scanner thoracique dans les pneumopathies infectieuses à SARS-Cov2 (covid 19) ?

Le scanner thoracique sans injection est l'examen de référence à réaliser en cas de suspicion d'infection à Covid19 (coronavirus) :
Principales anomalies visibles : plages de verre dépoli +++ et condensations alvéolaires.
Topographie : bilatérale à prédominance sous-pleurale.
On peut observer des réticulations intra-lobulaires au sein des plages de verre dépoli réalisant un aspect de "crazy paving".
 
Exemple chez un homme de 79 ans suspect de pneumopathie infectieuse à SARS-Cov2 (covid 19) :

cas4a

Scanner thoracique montrant plusieurs plages de verre dépoli bilatérales de topographie sous-pleurale (flèches).
 
L'atteinte peut être étendue comme dans cet exemple :
cas4b

cas4c
Scanner thoracique sans injection (coupes axiales et coronales) réalisé à un homme de 63 ans présentant une toux fébrile. Suspicion de pneumopathie infectieuse à SARS-Cov2 (covid19).
On observe des plages de verre dépoli bilatérales très étendues (flèches rouges). Les flèches blanches correspondent au parenchyme pulmonaire sain. 
 
A noter :
- un scanner thoracique normal n'élimine pas le diagnostic si il est réalisé précocémment (< 3 jours du début des symptômes) dans le cadre de l'utilisation du scanner pour le dépistage de pneumopathie à SARS-cov2 (covid19).
- Le scanner thoracique est plus sensible que le test RT-PCR s'il est réalisé > 4 jours après le début des symptômes . La RT-PCR n'est pas très sensible.

Item ECNi :

N°200 : Toux chez l'enfant et chez l'adulte (avec le traitement)

logo

Le site de préparation de la radiologie pour les ECNi !

Nous contacter

contact@ecnimagerie.fr

www.ecnimagerie.fr